Préserver les forêts

Restituer les terres ancestrales aux Indiens Kogis et Wiwas

Colombie
Aider les indiens Kogis et Wiwas à récupérer leurs terres ancestrales pour la restauration des écosystèmes

Restituer les terres ancestrales aux Indiens Kogis et Wiwas

Porteur du projet
logo TCHENDUKUA

Durée du partenariat
2018 -2020

Situation
Colombie

Voir sur la carte

Partager ce projet

Le projet et ses enjeux

En Colombie, la Sierra Nevada, est l’un des hot spots de biodiversité les plus irremplaçables au monde pour la conservation des espèces protégées, dont il ne reste que 17% des forêts originelles. Cette région est aussi peuplée par quatre peuples autochtones, dont les Kogis également appelés Kagabas et les Wiwas. Ces derniers ont perdu une grande partie de leurs territoires ancestraux en raison de la colonisation, du développement agricole fondé sur les grandes propriétés terriennes, ou encore la culture de la coca et le narcotrafic… qui sont également les causes de la déforestation de cette région.

La violence de ces processus a affaibli les sociétés autochtones, menaçant leur culture et leur existence même.

Le projet de Tchendukua vise à aider les Kogis et les Wiwas à récupérer légalement leurs terres ancestrales et à sauvegarder leurs cultures, tout en préservant leur environnement. En effet, la Terre Mère se trouve au centre de la culture des peuples autochtones de la Sierra. Lorsqu’elles se réinstallent sur leurs terres ancestrales, les familles accompagnées peuvent vivre dans le respect de leurs traditions, basées sur la recherche d’équilibre et l’harmonie avec la nature. Grâce à leur mode de vie et à des processus de régénération naturelle assistée, le couvert forestier est reconstitué et la biodiversité est peu à peu régénérée sur ces terres, généralement largement dégradées et polluées au moment de leur acquisition. 

La Fondation Maisons du Monde soutient cette approche en finançant l’achat d’au moins 170 hectares dans la vallée du fleuve Mendihuaca et qui seront incorporées à une réserve indienne. L’objectif est de créer dans cette vallée un corridor appartenant aux communautés, et de contribuer à ce que ces dernières, et surtout les jeunes, s’approprient le processus de récupération de leurs terres.

Enfin, la Fondation contribue à la construction d’un espace d’accueil afin de favoriser le dialogue Sud/Nord et les échanges de savoirs entre les sociétés racines et sociétés modernes.

Les bénéficiaires

Les bénéficiaires directs sont les membres des communautés : la communauté Kogis avec mille personnes accompagnées et la communauté Wiwas représentant plus de sept-cents personnes soutenues.

Les visiteurs extérieurs formés dans l’espace Bonda sont aussi des bénéficiaires importants de l’action de Tchendukua avec environ cent cinquante personnes.

Enfin, les jeunes des communautés locales non-autochtones sont également impliqués dans la création de l’espace d’accueil et d’échange de savoirs et continuent ainsi à la sauvegarde des connaissance ancestrales des Kogis, ils représentent une quinzaine de personnes.

Le plus du projet

La démarche de Tchendukua est caractérisée par son approche fondée sur le respect des spécificités culturelles, du rythme et des propriétés des populations accompagnées et le refus de toute forme d’intrusion.

En ce sens, elle se veut flexible et en accord avec la réalité du terrain, en lien constant avec les autorités locales.

« Les hommes et les femmes qui sont ici sont contents et remercient Tchendukua. Ils se rendent compte du travail réalisé depuis des années pour récupérer les terres.

La récupération des terres, pour nous, c’est aussi permettre à la nature de revivre. Maintenant nous pouvons aussi manger le gibier de ces terres, et non plus acheter poules, cochons et vaches. Il faut continuer cette vallée. »

Un bénéficiaire Membre de la communauté Kogi
logo TCHENDUKUA

Porteur du projet TCHENDUKUA

Fondée en France en octobre 1997, Tchendukua, réunit celles et ceux qui souhaitent préserver un mode d’existence basé sur le respect de la nature, des autres et la recherche de l’équilibre.
Tchendukua est une association dont le but est d’accompagner les communautés autochtones dans la prise en charge de leur développement d’une part via la récupération de leurs terres ancestrales et la restauration des écosystèmes naturels, et de faciliter et d’encourager les échanges et rencontres entre les cultures autochtones et d’autres cultures d’autre part.


Voir le site