Préserver les forêts

Préserver les ressources naturelles dans le massif des Cardamomes

Cambodge
Restaurer les écosystèmes forestiers et promouvoir une gestion durable des ressources naturelles dans les « zones tampons » situées en périphérie du massif des Cardamomes, tout en développant des moyens de subsistance durables pour les communautés locales

Préserver les ressources naturelles dans le massif des Cardamomes

Porteur du projet
logo Le GERES

Durée du partenariat
2018 -2020

Situation
Cambodge

Voir sur la carte

Partager ce projet

Le projet et ses enjeux

Le Cambodge a l’un des taux de déforestation les plus élevés d’Asie du sud-est : le massif des Cardamomes, l’un des plus riches réservoirs de biodiversité du pays, est particulièrement menacé par les activités humaines. La restauration des écosystèmes forestiers et la promotion d’une gestion durable des ressources naturelles forment ainsi un enjeu environnemental et socio-économique crucial, d’autant plus dans les zones tampons où se concentre l’action du GERES.

Or, les communes rurales disposent de ressources humaines et financières très limitées pour mettre en place des actions de restauration, alors même qu’un processus de décentralisation et de déconcentration vise à renforcer la participation citoyenne au processus de décision.

Ainsi, le projet du GERES, qui a démarré en janvier 2017, vise à favoriser des actions d’accompagnement des communautés locales et des acteurs locaux dans la pratique d’une exploitation responsable des zones forestières productives. Et ce afin de restaurer les zones tampons du massif des Cardamomes tout en pérennisant et diversifiant les moyens de subsistance des populations locales.

La Fondation Maisons du Monde soutient le GERES dans la mise en place opérationnelle du projet en déployant des activités concrètes de restauration forestière et d’investissement dans le capital naturel de la zone : il s’agira de former les autorités locales dans la définition de plans de développement et d’investissement communaux, mais aussi de sensibiliser et de former 100 acteurs aux activités de sylviculture, avec la mise en place d’actions de restauration de 200 ha de forêts dégradées.

Le projet prévoit aussi de développer des zones tampons productives via la mise en place de pépinières communautaires et la culture de 3 espèces à haut potentiel en plantations commerciales, offrant des revenus de court-terme et des perspectives de long-terme aux communautés.

Enfin, le GERES souhaite engager l’industrie du textile, qui porte une part de responsabilité significative dans la déforestation du pays en raison d’une activité énergivore en bois, dans des partenariats publics-privés innovants, visant à développer des modèles d’investissements pérennes dans le capital naturel du pays et la préservation durable des ressources forestières du Cambodge.

Les bénéficiaires

Les autorités locales et provinciales sont directement impliquées dans l’élaboration de plans de développement et d’investissement communaux. Ils représentent trois communes soit plus de 100 personnes au total.

Le projet accompagne plus de 100 villageois à travers les communautés forestières qui bénéficient de formations aux pratiques durables de gestion forestière.

Le plus du projet

Le projet repose sur une approche systémique permettant de protéger les ressources forestières tout en sécurisant les moyens de subsistance des communautés rurales. La spécificité de cette approche réside dans la volonté de réconcilier les enjeux de conservation des ressources naturelles et de productivité économique, plutôt que de les opposer.

Cette approche intégrée constitue l’ADN du GERES, qui ambitionne d’allier protection de l’environnement et développement économique local et durable dans l’ensemble de ses interventions.

« Grâce au projet, les acteurs locaux acquièrent une meilleure compréhension de l’impact de la déforestation, de la dégradation des terres et des changements climatiques. Ils ont maintenant une bonne connaissance des actions d’adaptation aux changements climatiques. Ils sont mieux armés pour définir des plans de développement locaux permettant de protéger leurs forêts et leurs ressources naturelles. »

Maisam Math Chargée de projet Résilience aux Changements Climatiques
logo Le GERES

Porteur du projet Le GERES

Le GERES (Groupe Énergies Renouvelables, Environnement et Solidarités) est une ONG de développement spécialisée dans l’énergie durable et la protection de l’environnement.
Elle agit depuis plus de 40 ans pour la mise en place de projets permettant l’amélioration des conditions de vie des populations locales et la préservation des ressources naturelles.
Avec une équipe de 150 professionnels, le GERES développe des technologies et des services pour construire des filières économiques pérennes, intégrant les dimensions humaines, sociales et culturelles des territoires d’intervention.


Voir le site