Préserver les forêts

Préserver l’habitat naturel des gorilles du Dja

Cameroun
Préserver les gorilles et leur habitat par la sensibilisation et un développement local durable

Préserver l’habitat naturel des gorilles du Dja

Porteur du projet
logo Awely

Durée du partenariat
2017-2019

Situation
Cameroun

Voir sur la carte

Partager ce projet

Les projets et ses enjeux

Les gorilles sont aujourd’hui en danger critique d’extinction en raison de la destruction drastique de leur habitat, du braconnage et de la chasse. Inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO, la Réserve de Biosphère du Dja au Cameroun protège une des plus importantes forêts tropicales d’Afrique centrale à la faune exceptionnelle, dont ces grands primates des plaines de l’Ouest. La forte pression des activités humaines sur les ressources fait aujourd’hui de la conservation de la réserve un enjeu majeur.

Depuis 2012, le projet de micro-développement d’Awely au nord de la réserve permet de réduire cette pression via l’alphabétisation  et l’éducation de la population locale, un programme de sensibilisation à la préservation de la faune et la flore, et enfin la mise en place d’alternatives économiques durables dans les villages.

Une école et un centre de conservation ont été construits dans ce but, tandis que la plantation d’arbres et de jardins écologiques en cours dans les villages vise à réduire l’insécurité alimentaire et la forte dépendance aux ressources de la forêt. Un suivi écologique des gorilles et de la faune au nord de la réserve, ainsi que des patrouilles communautaires, permettent d’assurer la surveillance de cette partie de la forêt.

Les bénéficiaires

Grâce au projet, 80 enfants de 10 villages aux alentours de la réserve du Dja sont scolarisés chaque année. Les habitants des dix villages bénéficient également des plantations, des jardins écologiques et de la préservation de leur environnement.

La province souffre d’une pauvreté marquée par le fort taux d’analphabétisme de la population, l’insécurité alimentaire et une forte dépendance aux ressources de la forêt. Dans la zone, il n’y a ni dispensaire de santé, ni école, ni électricité.

Les plus du projet

Awely a pour particularité d’œuvrer à la conservation des gorilles avec et pour les communautés locales. C’est pourquoi le projet a démarré par la mise en place de microprojets de développement avec la construction d’une école en 2014.  L’éducation est véritablement pensée comme un tremplin vers la conservation.  Le  renforcement des capacités des villageois, la mise en place d’alternatives économiques, et la sensibilisation des villageois sont au cœur de la stratégie d’Awely pour la conservation des gorilles via l’amélioration des conditions de vie des populations locales.

“En tant que coordinateur local, ma responsabilité est de veiller à développer les actions en faveur des gorilles et des communautés locales. Nous avons décidé de commencer le programme par la construction d’une école primaire qui bénéficie aujourd’hui à 80 enfants. Je me suis occupé en autre, de la supervision des travaux, du recrutement des enseignants, de réaliser une enquête socioéconomique auprès des ménages afin d’identifier leurs besoins (…) Les gens changeront leur comportement. C’est un processus lent et cela prendra du temps. Ce changement se produira d’abord chez la jeune génération qui étudie maintenant à l’école parce qu’ils adopteront un point de vue différent sur les choses grâce à l’éducation. Par exemple, ils reconnaîtront qu’un gorille est important pour la forêt et qu’il ne devrait pas être tué.”

Donald Mbohli Coordinateur terrain du projet
logo Awely

Porteur du projet Awely

Awely des animaux et des hommes est une organisation internationale française fondée et dirigée par Renaud Fulconis. Depuis 10 ans, l’ONG mène des actions pour la protection des animaux sauvages menacés et pour le développement des communautés locales, en Afrique, Asie et Amérique du Sud.
Voir le site
23
juin

Retour sur les Congés Solidaires au Cameroun


Cameroun, province de l’Est et du Sud, réserve de faune du Dja, village de Doumo-Pierre.
23
juin

Awely vous dit merci !


Cameroun, province de l’Est et du Sud, réserve de faune du Dja, village de Doumo-Pierre.