Préserver les forêts

Le Fonds pour l’Arbre

France
Planter et restaurer l’arbre champêtre avec le Fonds pour l’Arbre créé par l’Afac-Agroforesteries

Le Fonds pour l’Arbre

Porteur du projet
logo Afac-Agroforesteries

Durée du partenariat
2020 - 2022

Situation
France

Voir sur la carte

Partager ce projet

Le projet et ses enjeux

En France, les arbres et les haies champêtres dessinent nos territoires et constituent de formidables corridors écologiques, servant de barrières naturelles à l’érosion des sols, ou encore de lieux de refuge aux oiseaux, insectes et petits mammifères, dans un contexte mondial d’effondrement de la biodiversité. Ils sont aussi des alliés pour la lutte contre le changement climatique par la captation de carbone, et de lutte contre la pollution du sol via l’absorption d’azote et la dégradation des pesticides dans les eaux superficielles souterraines. Pourtant, depuis 1950 et le remembrement des campagnes, 70 % des haies ont disparu en France. Aujourd’hui encore, 11 500 km de haies sont coupés chaque année sous la pression d’une agriculture intensive.

 

L’association Afac-Agroforesteries (Association Française Arbres Champêtres et Agroforesterie) s’est constituée il y a 10 ans pour protéger et restaurer les haies et l’arbre des champs en France. Il s’agit du premier réseau représentant plus de 200 opérateurs de terrain en France (associations, communes, agriculteurs…) voulant préserver les arbres en bordure des champs.

Le Programme « Plantons », co-porté par la Fondation Yves-Rocher, permet déjà chaque année de planter 600 000 arbres via des campagnes de plantation, en distribuant des fonds aux adhérents du réseau, mais aussi en les accompagnant dans les plantations et leur suivi.

Malgré cela, l’enjeu reste de taille : il faudrait en effet augmenter le rythme de plantation actuel par 10 pour parvenir à planter 750 000 km de haies entre 2010 et 2050 afin de doubler le linéaire existant et assurer les services écosystémiques rendus par les arbres champêtres. De plus, l’association n’est plus en capacité aujourd’hui de répondre à la demande croissante des opérateurs de terrains.

C’est pour répondre à cette nécessité de changement d’échelle que l’Afac-Agroforesteries a crée en 2020 le « Fonds pour l’Arbre », un outil financier d’intérêt général dédié à la collecte de fonds auprès de mécènes et au reversement de financement du réseau pour démultiplier l’impact des campagnes de plantation annuelles. Les Fondations Yves Rocher, Maisons du Monde, Nature&Découvertes, Bjorg-Bonneterre, mais aussi des entreprises engagées comme Triballat-Noyal, La Boulangère… font parties du premier cercle des partenaires pour l’émergence du Fonds pour l’Arbre. 

Le Fonds pour l’Arbre s’engage ainsi à :

  •  Maintenir les 750 000 km de haies et les 770 000 hectares de bosquets existants.
  •  Planter 750 000 km de haies d’ici 2050 et 3 millions d’hectares d’agroforesterie intraparcellaire.
  •  Multiplier le rythme de plantation par 10 chaque année en passant de 2 500 km de haies plantées à 25 000 km.

La dotation de la Fondation Maisons du Monde, l’un des principaux partenaires de la création du Fonds pour l’Arbre, contribuera ainsi à :

  • Créer le « Fonds pour l’Arbre »dont le but est de restaurer les haies dans les campagnes françaises
  • Abonder le fonds pendant 3 ans pour financer les campagnes de plantation

Les bénéficiaires

Le Fonds pour l’Arbre est dédié à l’appui de tous les opérateurs de terrain souhaitant planter des arbres, en s’appuyant sur le réseau de l’Afac-Agroforesteries constitué de plus de 200 membres : agriculteurs, associations dédiées à la plantation d’arbres, collectivités, particuliers, parcs naturels régionaux… l’association rassemble tous les professionnels animés par la conviction que l’arbre champêtre est un catalyseur des transitions écologiques et énergétiques, à la fois pour l’agriculture et pour les territoires ruraux. 

Les + du Projet

En plus d’augmenter la capacité de collecter les fonds privés, le Fonds pour l’Arbre vise à fédérer et structurer les initiatives des acteurs de terrain pour en démultiplier l’impact. Il aura aussi pour objectif de :

  • Poser un cadre homogène, transparent, qualitatif et ambitieux à un plan national de plantation
  • Assurer la capitalisation et le suivi national des plantations en mettant en place un outil commun de reporting
  • Peser dans les discussions auprès des politiques publiques et faire des plaidoyers en faveur du maintien du linéaire existant

La déforestation en France ne concerne pas les forêts mais les haies de nos campagnes. 

 

Les haies sont essentielles pour la biodiversité, le climat, l’eau et le sol. Chaque année nous en perdons 11 500 km. Le Fonds pour l’Arbre a pour mission de soutenir la plantation et la restauration des haies auprès des agriculteurs et des collectivités en France à travers des opérateurs historiques, gage de qualité et durabilité des nouvelles haies.

Sylvie Monier Présidente du Fonds pour l'Arbre
logo Afac-Agroforesteries

Porteur du projet Afac-Agroforesteries

En 30 ans, L’Afac-Agroforesteries est devenue l’association de référence en matière de préservation de la haie et de l’arbre champêtre, fédérant plus de 200 organismes aussi différents que des associations, des chambres d’agricultures, des parcs naturels régionaux… Ce réseau ancré sur tout le territoire agit auprès des agriculteurs, des acteurs publics et des citoyens pour les accompagner dans la plantation et la restauration de haies.


Voir le site