Préserver les forêts

Développer des Îlots agroforestiers en milieu paysan

Burkina Faso
Développement du concept d’ilot agroécologique paysan (IAEP), pour aider des familles paysannes démunies à installer des micro-fermes agroécologiques productives.

Développer des Îlots agroforestiers en milieu paysan

Porteur du projet
logo Terre & Humanisme

Durée du partenariat
2020-2022

Situation
Burkina Faso

Voir sur la carte

Partager ce projet

Le projet et ses enjeux

Depuis 2008, l’association française Terre & Humanisme soutient son partenaire burkinabé l’AIDMR (Association Interzone pour le Développement Rural) dans sa mission de diffusion de l’agroécologie au Burkina Faso. Les deux associations sont engagées ensemble depuis 2017 dans un « Programme d’Agroécologie pour la Souveraineté Alimentaire et l’adaptation au changement climatique en Afrique de l’Ouest (PASAAO) ». 

 

L’AIDMR développe depuis 2015 le concept d’îlot agroécologique paysan (IAEP) pour aider des familles paysannes démunies à installer des micro-fermes agroécologiques, dans un contexte de surexploitation des ressources et de changement climatique. Formation, appui matériel et suivi-accompagnement technique sont mis en place pour que chaque ilot représente un agroécosystème intégré et diversifié, assurant l’autonomie alimentaire et économique d’une famille paysanne.

Sur ¼ d’ha conduit en agroforesterie, chaque ilot accueille plus de 2 300 pieds d’arbres fruitiers et de haies, ainsi qu’un espace de végétalisation naturelle, et une pépinière qui fournira à terme également les familles voisines. Habitat, espace de petite élevage, zone de production maraichère et céréalière complètent l’îlot agroécologique.  

 

Au nombre de 25 aujourd’hui, les ilots agroécologiques représentent des leviers stratégiques de la diffusion de l’agroécologie, et par là-même, des dynamiques paysannes de reforestation et de gestion communautaire durable des ressources naturelles 

 

La Fondation Maisons du Monde soutient Terre & Humanisme dans le développement de 12 nouveaux îlots agroforestiers au sein de 4 zones du projet au Burkina Faso pour la période 2020-2022. 

Les bénéficiaires

Grâce à son expertise, Terre & Humanisme permet d’impliquer 12 familles paysannes et leurs quelques 120 membres responsables des îlots, avec un impact direct sur 12 organisations paysannes et leurs 360 membres formés et accompagnés à l’acquisition de pratiques agro-écologiques au sein des îlots. 

 

Ce projet permet également la sensibilisation de plus de 6 000 villageois sur les enjeux de transition écologique, de la gestion durable des ressources naturelles et du changement climatique. 

Les plus du projet

La création de ces nouveaux îlots agro-forestiers vise à : 

  • Promouvoir la durabilité écologique, la responsabilité sociale et la viabilité économique des systèmes de vie et de production agricole. Bien plus encore, l’agro-écologiepropose une philosophie et une éthique de respect du vivant, qui sous-tendent un projet de société cohérent, et impliquent une réflexion globale concernant tous les aspects des organisations économiques et sociales, au-delà des systèmes de production alimentaire. 
  • Favoriser l’autonomie alimentaire et en exercer ainsi la souveraineté.
  • Lutter contre la désertification et préserver de la biodiversité en proposant une réponse concrète et réaliste à la problématique climatique globale.

« Depuis que nous avons commencé la pratique de l’agroécologie, nos difficultés ont diminué, parce que les récoltes sont de plus en plus bonnes et cela contribue à l’autosuffisance alimentaire. Aujourd’hui nous avons plus de revenus pour assurer les frais de scolarité des enfants, et veiller à la santé des membres de la famille » 

Kafando Konlobé paysan soutenu par l’AIDMR

« Dans les îlots agroécologiques, l’arbre occupe une place importante, comme haie naturelle pour protéger l’îlot et lutter contre la désertification, comme source d’aliment pour la famille paysanne, et comme espace pour préserver la biodiversité locale. C’est avec les îlots agroécologiques que nous pouvons atteindre l’objectif d’autonomiser les paysans sur leurs terres. »

Jean Aimé KITINGA Responsable du suivi évaluation au sein de Terre & Humanisme Ouagadougou
logo Terre & Humanisme

Porteur du projet Terre & Humanisme

Missions : partager, transmettre, soutenir l’agroécologie

En partageant l’agroécologie au Nord comme au Sud, l’association intervient dans la formation et la sensibilisation des acteurs de l’agriculture paysanne et du grand public pour accompagner et soutenir la transition agroécologique.

Les actions de Terre & Humanisme visent à concilier la réponse au besoin indispensable pour tout être humain de se nourrir avec la nécessité de préserver la terre nourricière, seule garante de la survie collective.


Voir le site